Directeur / Directrice de la Restauration

PRÉSENTATION

Le directeur de la restauration (H/F) est l’un des responsables les plus importants au sein d’une structure hôtelière. Véritable pilier de son établissement, il exerce en général son métier au sein d’une exploitation de grande taille (100 chambres ou plus). Il a pour objectif d’attirer les clients en optimisant l’image, la qualité et la réputation de son service de restauration par tous les moyens possibles.

CLÉS DE LA RÉUSSITE

Nommé par le directeur d’hôtel, le directeur de la restauration (H/F), aussi appelé F&B Manager (“Food and Beverage Manager”) est un gestionnaire accompli. Comme son nom l’indique, c’est lui qui est à la tête de l’ensemble du pôle de restauration d’un établissement hôtelier, c’est-à-dire des restaurants, des bars, des room-services ou encore du service des banquets et événements. Bien évidemment, la cuisine, l’office, la cave et l’économat sont également des espaces de travail qu’il/elle doit gérer.

Assurer la rentabilité des points de restauration est sa première finalité. Pour ce faire, il doit rendre ses différentes structures attractives tout en respectant le budget, les ratios et les objectifs exigés (calcul des coûts des aliments, des boissons, de la masse salariale…) pour permettre le bon fonctionnement de l’établissement et de tous les services qui sont sous sa responsabilité. Il est bien sûr en charge de la politique commerciale et supervise les ressources humaines pour ce qui est de son domaine d’activité.

MISSIONS

Les missions du directeur de la restauration (H/F) sont multiples. En effet, ce professionnel de la restauration doit intervenir à tous les niveaux pour faire monter en puissance les services délivrés au sein de l’hôtel.

En collaboration avec son supérieur, le directeur d’hôtel, il choisit le positionnement du ou des restaurants (cuisine gastronomique, restaurant à thème, etc.). Mais ce n’est pas tout : il doit aussi se concentrer sur certains détails pour veiller au bon déroulement du service et à la satisfaction de ses clients. Avec son chef de cuisine, il élabore ainsi la carte du menu et décide des prix fixés pour chaque plat et menu servis.

Constamment sur le terrain, il mène, en collaboration avec le service commercial, différentes actions commerciales pour lisser l’image de marque de son service culinaire. Cela peut aller de la commande de campagnes de publicité, la mise en place de d’actions attractives ou à l’organisation d’événements divers sur place. Son devoir est aussi d’entretenir une parfaite relation client : qualité, rapidité, précision du service, mais aussi respect des normes d’hygiène et de sécurité sont dès lors au cœur de ses préoccupations. En agissant en amont pour répondre aux besoins des clients, il évalue aussi en aval leur satisfaction afin d’optimiser la qualité et l’efficacité du service.

Manager dans l’âme, le directeur de la restauration (H/F) dirige et coordonne l’ensemble du personnel qui travaille au sein de ses services. Ses équipes peuvent être plus ou moins nombreuses selon la taille de la structure. Il participe aussi à leur recrutement, assure le suivi de leur formation et évalue au quotidien leurs performances.

COMPÉTENCES & QUALITÉS REQUISES

Agissant sur tous les fronts, le directeur de la restauration (H/F) doit avant tout être doté d’une très grande polyvalence. Il doit en effet avoir plusieurs cordes à son arc puisqu’il prend part à toutes les activités de la restauration pour atteindre ses objectifs.

Tout d’abord, de solides connaissances en gestion, couplées à un bon instinct commercial, seront indispensables. Pour mener son service hôtelier d’une main de maître, il lui faudra aussi faire preuve d’un leadership sans pareil et de capacités de commandement inébranlables. Intermédiaire entre le directeur d’hôtel et ses équipes, il/elle doit bien entendu savoir communiquer pour garantir un fonctionnement global optimal des différents services.

Exerçant une activité de responsable dans ce domaine d’activité difficile qu’est la restauration, ses nerfs et son endurance seront mis à l’épreuve. C’est pourquoi il est essentiel d’être très endurant face au stress et à une charge de travail considérable. La flexibilité est aussi maître-mot pour le directeur de la restauration (H/F). De fait, son quotidien représente une charge horaire considérable tant en semaine qu’en week-end, ce qui peut rendre la vie de famille compliquée.

SALAIRES & ÉVOLUTION

Le salaire moyen d’un directeur de la restauration (H/F) peut largement fluctuer selon son expérience, mais aussi selon la taille et le succès de l’hôtel dans lequel il travaille. En moyenne, un directeur de la restauration peut espérer bénéficier d’une rémunération brute mensuelle d’environ 2900 euros. Toutefois, ce salaire peut monter jusqu’à 4000 euros brut en fonction de la taille et/ou la réputation de la structure.

S’il commence dans une petite entreprise hôtelière, ce professionnel de la restauration et de l’hôtellerie peut tenter d’accéder au même poste dans un établissement plus imposant. Mais une évolution supplémentaire peut aussi être envisagée. Effectivement, il est possible de passer à une échelle plus large en visant le poste de directeur d’hôtel. Autre choix pour ceux qui ont l’âme entrepreneuse : se lancer à son compte et ouvrir son propre restaurant ou hôtel.

COMMENT DEVENIR DIRECTEUR / DIRECTRICE DE LA RESTAURATION

Le métier de directeur de la restauration (H/F) n’est pas si facilement accessible. En effet, on exerce généralement cette profession après plusieurs années d’exercice sur des postes du même service, par exemple en tant que maître d’hôtel ou que chef cuisinier. C’est en ayant fait preuve de bonnes compétences hôtelières et managériales dans le domaine qu’il est alors possible d’endosser ce rôle.

Ainsi, si vous espérez un jour devenir directeur de restaurant, il vous faudra commencer par une formation en hôtellerie restauration, pour ensuite monter petit à petit les échelons. Il peut être judicieux de commencer par un bac hôtellerie restauration, puis de poursuivre en école en management hôtelier comme le CMH propose un Programme Grande Ecole accessible en post bac et admission parallèle dans le but de se voir délivrer le diplôme « MBA international hospitality and luxury brand management ». D’une durée de cinq ans, ce titre RNCP, Niveau 7 « Directeur/trice d’établissement de luxe dans le secteur de l’Hôtellerie » permet de devenir les futurs managers d’établissements de luxe. En suivant cette formation, vous vous verrez délivrer également un « European Bachelor in hotel and tourism management » : une formation professionnalisante et axée sur l’international, qui vous permettra d’acquérir de solides bases en langues vivantes étrangères et surtout de vous frotter au terrain.

Suivre ces formations en alternance peut clairement apporter une grande plus-value à son CV car ces formations devront toutes être complétées par plusieurs expériences professionnelles au sein d’un établissement avant de vous permettre d’accéder aux responsabilités de directeur de la restauration (H/F).